Novembre 24, 2020

Une visite à pied de Reykjavik, Islande

Il n'y a vraiment pas de meilleur moyen de découvrir Reykjavik qu'à pied. Un mélange de tradition et de modernité révèle les charmes éclectiques de la ville.

Un tout nouvel ajout au port de Reykjavik est le Centre de conférence et de concert Harpa Reykjavik, qui vient d'ouvrir en mai. Le bâtiment a été conçu par l'artiste Olafur Eliasson et Henning Larsen Architects et brille au soleil.

Depuis le Harpa, commencez une visite à pied facile de la ville. Marcher le long de la rue Laekjargata jusqu'au Maison du gouvernement, qui est le bureau du Premier ministre islandais. Tournez à gauche à Government House et montez Rue Laugavegur, la plus longue rue commerçante de Reykjavik.


Vous trouverez de nombreux magasins le long de la rue Laugavegur vendant lopapeysa, ou pull en laine islandaise, qui est un favori des visiteurs à ramener chez eux. Vous verrez de nombreux Islandais portant le lopapeysa à motifs traditionnels. Le fil utilisé, le lopi, est fabriqué à partir de la laine de mouton islandais. Lopi est remarquable en ce qu'il n'est pas filé, il contient donc plus d'air que le fil filé et est très isolant, gardant les Islandais au chaud.

Du coin de la rue Laugavegur se trouve la rue Skólavörðtígur, qui serait la plus belle rue de Reykjavik. Marchez le long de Skólavörðtígur jusqu'au Église Hallgrímskirkja, Le plus haut bâtiment d'Islande et l'église la plus impressionnante. L'église porte le nom du poète et pasteur islandais Hallgrímur Pétursson et les trois cloches du clocher représentent Hallgrímur, sa femme et leur fille décédée jeune.Le clocher est accessible via un ascenseur et offre une vue sur la ville et le port.

La statue devant l'église est de Leif Erikson, un explorateur islandais / norvégien et le premier Européen pensé avoir atterri en Amérique du Nord. Le monument était un cadeau des États-Unis pour le festival du millénaire d'Alþingi de 1930, qui marquait le 1000e anniversaire du parlement islandais.


Depuis Hallgrímskirkja, tournez dans la rue Frakkastígur et retournez vers l'eau. À Sæbraut, la magnifique Sólfariðstrong> (ou Sun Voyager) la sculpture apparaît. Fabriqué en 1971 par Jón Gunnar Árnason, il s'agit d'une création massive en acier conçue pour ressembler à un navire viking flottant sur l'eau.

Continuez le long de l'eau en direction du Harpa. Arrêtez-vous Bæjarins Beztu Pylsur, ce qui se traduit par "meilleur stand de hot-dogs en ville". Le hot-dog a été appelé la nourriture nationale islandaise et ceux-ci sont spéciaux. Fait d'agneau et garni d'un mélange d'oignons frais et frits, de rémoulade et de moutarde brune, ils ne ressemblent à aucun hot-dog au monde. Ce n'est pas étonnant même Bill Clinton et James Hetfield de Metallica ont même mangé ici.

Après avoir fait le plein de quelques hot-dogs, continuez jusqu'à Lækjartorg (Brook Square) pour admirer les bâtiments aux couleurs vives qui bordent la place.

Austurvöllur est la plus ancienne place de Reykjavik. La place faisait à l'origine partie des champs de foin du premier colon de la ville, Ingólfur Arnarson. Au centre de la place se trouve la statue de Jón Sigurdsson, le nationaliste islandais qui a conduit le pays à indépendance du Danemark.


L'actuel bâtiment du Parlement, Alþingishús, qui a quitté Þingvellir en 1881, est visible. De l'autre côté de la rue et à côté de la Alþingishús est la plus ancienne église de Reykjavik, la Domkirkjan. C'est ici, à Domkirkjan, que l'hymne national islandais a été chanté pour la première fois en 1874.

Aventurez-vous à Túngata pour trouver l'église catholique Landakotskirkja, qui a également été conçu par le même architecte qui a conçu le Hallgrímskirkja. Il s'agit d'une église néo-gothique avec un sommet nettement plat par opposition à la flèche standard.

Terminez la visite à pied à Étang de Tjörnin pour nourrir les canards, les cygnes et les oies.



À la découverte de l'Islande (Novembre 2020)