Septembre 25, 2021

Le groupe ethnique Cong au Vietnam

Étiquettes: Groupe ethnique Cong, Groupes ethniques, Groupe Tibeto-Burman

Noms propres: Xam Khoong, Phuy A.

Population: 1 261 personnes (recensement de 1999).


Langue: La langue cong, ainsi que les langues parlées par les Lahu, Phula et Sila, appartiennent au groupe tibéto-birman (de la famille des langues sino-tibétaines) et sont proches de la langue birmane. La langue thaï est également utilisée dans les conversations quotidiennes.

Histoire: Les Cong se sont rendus directement au Vietnam depuis le Laos.

Activités de production: Les Cong cultivent principalement des champs élargis à la main, préparant leurs champs en utilisant la méthode de la coupe sur brûlis. Récemment, cependant, ils ont commencé à utiliser des bœufs ou un buffle pour tirer des charrues, bien que dans le passé des houes à main aient été utilisées pour travailler la terre. Le rassemblement joue toujours un rôle majeur dans la vie des Cong. Les Cong ne tissent pas de tissu, mais ils cultivent du coton qu'ils échangent contre des textiles fabriqués par d'autres groupes. Ils sont habiles à fabriquer des nattes en rotin, ornées de teintures rouges et des contenants en bambou tels que des gui (porte-dos), des paniers, des étuis, etc. Parce que les Cong se sont installés le long de la rivière Da, ils se sont habitués à utiliser des bateaux pour voyager le long de la rivière.


Régime: Les Cong mangent du riz gluant et ordinaire.

Vêtements: La tenue de Cong est similaire à celle du peuple thaïlandais. Certaines familles Cong conservent encore leurs costumes traditionnels faits de tissus importés du Laos.

Logement: Les Cong vivent dans des maisons construites sur pilotis. Chaque maison comprend trois ou quatre baies avec une seule entrée et une fenêtre dans la baie centrale. Une caractéristique déterminante de la maison Cong est une sorte de «siège à rabat» qui ne remplit plus une fonction particulière car il est situé le long du mur intérieur du côté de la façade de la maison.


Transport: Les Cong utilisent des bateaux pour se déplacer le long de la rivière Da. Ils utilisent des paniers arrière soutenus par une sangle de tête pour transporter les marchandises et les produits et quand ils vont travailler dans les champs.

Organisation sociale: Les Cong vivent généralement dans des villages de taille moyenne et grande. Un fort sentiment de communauté existe parmi eux. Les femmes occupent une position importante dans la famille. Il n'y a eu aucun signe de l'écart entre les riches et les pauvres parmi les Cong. Autrefois, les Cong étaient gouvernés par des fonctionnaires du village thaïlandais. Bien que les Cong aient une petite population, ils ont 13 lignées familiales différentes. La majorité d'entre eux portent des noms thaïlandais tels que Lo, Quang et Kha, etc. Des traces de totémisme sont évidentes dans les tabous et les rituels Cong qui vénèrent les animaux et les oiseaux. Chaque lignée Cong a un leader, qui est chargé d'accueillir les activités spirituelles.

Mariage: La monogamie est strictement observée. La polygamie et le divorce ne sont pas autorisés dans une famille traditionnelle, une pratique observée depuis l'Antiquité.

La résidence matrilocale est très strictement observée, s'étalant dans le passé de 8 à 12 ans. Dans la tradition cong, les offrandes de mariage sont faites lorsque la cérémonie a lieu - souvent le soir - pour l'installation du marié dans la famille de sa femme comprend un paquet de sel, une boîte de thé, une corde de lin pour tisser des filets de coulée ou un récipient en bambou de canette (pipe), etc. Ceux-ci sont offerts lorsque la famille de la mariée demande la permission au marié de rester avec sa famille. Le matin suivant cette cérémonie, le garçon apporte une couverture, des oreillers et un couteau avec lui à la maison de la jeune fille et y reste. C'est à ce moment que la jeune fille commence à porter ses cheveux noués en chignon sur le dessus de sa tête, ce qui montre qu'elle est une femme mariée. Le séjour du marié avec la famille de sa femme se termine une fois que le couple a déjà des enfants. Ensuite, la femme apporte sa dot à la famille de son mari. Si le mari reste dans le même village, il doit porter sa femme sur son dos jusqu'à ce qu'il atteigne son domicile. Le jour du mariage, le couple ne portera pas de nouveaux vêtements car, selon les traditions, de l'eau mélangée à de la cendre sera aspergée sur eux.

Naissance: Les femmes congénitales accouchent en position assise. Ils doivent respecter de nombreux tabous avant et après l'accouchement. Les Cong sont bien connus pour leur connaissance des plantes médicinales qui soignent les femmes enceintes.

Funérailles: Lorsqu'un membre de la famille décède, un spécialiste des rituels est appelé à mener des services destinés à amener l'âme du défunt aux ancêtres. La date de l'inhumation est soigneusement observée. Avant l'enterrement, une offrande de riz est faite lors de cérémonies rituelles et des danses traditionnelles sont effectuées le soir. Une simple tombe est construite. Douze jours après l'enterrement, un autel est installé dans la maison familiale. Les fils du défunt indiquent le deuil de leur parent avec la tête rasée, tandis que les filles se font couper les favoris. Ils portent des bandeaux blancs jusqu'au prochain festival du nouveau riz.

Croyances: Les ancêtres cong appartenant à la deuxième ou troisième génération sont vénérés à l'occasion du Têt, le nouvel an lunaire. Le père accueille les services d'adoration des parents de sa femme. Si le père décède, sa femme prendra sa place. Lorsque les fils s'éloignent pour vivre de façon indépendante, chacun installera son propre autel dans sa nouvelle maison. Les offrandes ancestrales sont souvent un bol de riz non cuit, de l'eau dans un récipient en bambou et du poulet. Lors de la cérémonie devant l'autel ancestral, l'homme avec le poulet dans ses mains prie devant l'autel, tue le poulet sur place, applique le sang sur les feuilles du périnée, les plie et les attache ensemble au mur avec quelques plumes de poulet.

Au troisième mois de l'année lunaire, des cérémonies sont organisées juste avant le semis des plants de riz. Des portes sont installées sur tous les chemins menant au village, avec des avis de tabous et de non-entrée pour les étrangers.

Chaque famille du village organise également ses propres cultes après avoir fini de semer les graines. La cérémonie a lieu la nuit dans la cabane construite dans les champs de la famille. Du poisson et des crabes sont offerts. Le chef de famille implore les animaux de ne pas détruire les récoltes. Il plante ensuite plusieurs échalotes chinoises et prie pour que le riz pousse ainsi que les échalotes.

Éducation: Les coutumes et traditions cong se transmettent de génération en génération.

Activités artistiques: Les Cong chantent et dansent souvent lors de cérémonies, en particulier les mariages. Les chansons particulièrement appréciées sont celles qui alternent entre les familles de la mariée et du marié qui se réunissent au pied de l'escalier pour accueillir le couple. De plus, il y a un merveilleux spectacle de danse des sœurs du marié au début de la cérémonie de mariage. Ils dansent et tiennent en l'air des cadeaux traditionnels, y compris des imitations de poulets et d'écureuils, qui leur sont présentés par leur frère.

Jeux: Les enfants aiment jouer à des jeux comme courir et courir, khang, etc., et jouer avec des jouets en bambou.



Ethnies minoritaires au Nord Vietnam (Septembre 2021)